isolant mince

Isolant mince

Isolants écologiques, les isolants minces sont dotés de qualités correctes d’isolation bien que leur image ne soit pas toujours excellente. Les isolants minces sont constitués de film protecteur et réfléchissant contenant un noyau mince isolant : laine animale, végétale ou mousse souple.

Devis gratuit pour l'isolation des combles

Utilisation des isolants minces

On les utilisera en monocouche ou en multicouche croisées en isolation ou en complément d’un autre isolant, par exemple des laines animales ou minérales, dans le cadre d’un rehaussement de l’isolation ou d’une restauration.

Les isolants minces se posent sous une toiture entre les chevrons et les linteaux en prenant soin de laisser une lame d’air pour accroître les performances d’isolation et permettre la ventilation. Il sera un complément d’isolation correct dans des combles s’il est utilisé avec un autre isolant, selon les recommandations du CSTB.

En isolant sur toiture, ses films réflecteurs permettront de stopper le rayonnement solaire. En réfléchissant la chaleur,  l’isolant mince accroit les performances thermiques de la toiture.

En isolant pour les sols, pour accroître l’isolation phonique, les isolants minces ne montrent que peu d’intérêt à l’exception du liège en couche de plusieurs centimètres.

Pour isoler des murs, toujours selon l’avis du CSTB, il faudra se servir des isolants minces réflecteurs en laissant une lame d’air mais surtout en complément d’autres isolants pour renforcer son efficacité. Que ce soit en toiture, en mur, il faudra toujours les placer en couche intérieure par rapport aux autres isolants. Les isolants minces sont en effet très peu perméables à la vapeur et placé en couche extérieure, ils pourraient amener les autres isolants à se dégrader très vite par rétention de la condensation, d’où l’intérêt également de la lame d’air.

Les performances des isolants minces

Présentés le plus souvent en rouleaux, légers en raison d’une faible densité, ces isolants ne font que quelques millimètres d’épaisseur, et sont donc d’une pose aisée. Les isolants minces présentent des performances thermiques inférieures aux autres isolants traditionnels.

Un isolant mince réfléchissant aura une résistance thermique située entre 0,4 et 0,55 m²K/W, mais montant pour le plus courants des isolants minces à 1,7 m²K/W inférieure donc aux recommandations du CSTB. Le coefficient de transmission thermique oscillera alentour de 1,66 W/m²K. La conductivité thermique des isolants minces est de 0, 037 à 0, 050 W/K.m pour les isolants minces constitué de films réfléchissants, de polyéthylène et avec une lame d’air immobile.

Annonces idlead
A découvrir

Panneau isolant sous vide

Panneau isolant sous vide

Nouvelle génération d’isolants minces équipée de réflecteur, les PIV ou...

Annonces idlead